Pourquoi choisir un chat ?

Sa petite taille lui permet de s’adapter admirablement à la vie en appartement, où il se sent chez lui. Pour peu qu’on lui installe un bac à litière où il pourra faire ses besoins, on appréciera très vite sa propreté. Car le chat est exemplaire à ce sujet : il passe son temps à faire sa toilette, et n’a aucune odeur particulière s’il est en bonne santé. Mieux, lorsqu’on se met à « parler chat », on trouve qu’il sent bon !

Un chasseur efficace

Des souris habitent la maison ? Voilà le maître mot ! Le chat, même dodu, repu et câlin à souhait, est un redoutable chasseur ! Après de longs affûts excitants au possible, sa morphologie l’autorise à de foudroyantes attaques. Très fier de lui, il vient déposer ses captures aux pieds de son maître. Ne le grondez pas s’il joue avec : c’est là sa nature, et tant qu’il aura quelque chose à chasser, il chassera. Simplement, il ne vous le « dira » plus, mais vivra sa vie de chat. Il aura seulement appris que vous n’aimez pas les souris (ou qu’elles vous effraient), et continuera à les traquer sans que vous le sachiez.

Il rompt vos habitudes

A cet avantage matériel, il faut ajouter le plaisir des yeux, car le félin miniature a des formes parfaites. La pureté de ses lignes, la grâce de ses mouvements (j’allais dire : « de ses gestes » !) dégagent à la fois une impression de force, d’aisance, de souplesse et de confort sensuel.

Regarder vivre un chat, c’est entrer de plain-pied dans un univers de délicieuses rêveries. Un chat est une présence. Il est le compagnon fidèle des personnes âgées, leur confident discret, et bien souvent, leur ultime réconfort au fond de leur solitude.

Pour nombre de citadins, il répond au besoin vital d’un contact avec la nature. Il ne s’en soucie guère, bien sûr, mais il est « l’Autre », celui qui partage un peu de votre vie pendant quelque temps. Il l’anime et l’accompagne : il fait partie de la famille.  Admirable moyen de lutter contre l’ennui, et de rompre les habitudes (il faut s’occuper de lui), le chat est un gage d’équilibre pour qui sait aimer sans condition. Symbole d’affection lucide, souvent réservée mais parfois débordante, il n’est jamais totalement dépendant de son maître. Il n’en a d’ailleurs pas, et préfère choisir un ami en qui il aura toute confiance. Son visage sait déborder de tendresse, et son corps entier appelle la caresse : il est l’expression même du bien-être.

Le chat et l’enfant

L’univers du chat permet à l’enfant de s’épanouir pleinement, en développant très tôt son sens des responsabilités. C’est un éveil permanent à la vie, au plaisir des caresses, et à l’imprévu. L’enfant saura vite jusqu’où il peut « aller trop loin », En jouant avec l’animal, il apprend qu’un chat (ou toute autre bestiole) n’est pas un jouet, car le chat pose d’emblée les limites de l’acceptable.

Jamais il ne se prête à tous les caprices de son compagnon, mais il sait partager avec lui des instants de pure folie dans le jeu. Que l’enfant se montre trop tyrannique, et le chat s’en éloigne pour s’installer à l’abri, dans un endroit tranquille. Au pire, si d’aventure l’animal n’apprécie pas les facéties du petit homme, un rapide coup de patte viendra le remettre à sa place : un chat n’est pas dangereux.

4 mois ago

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *