Porter correctement un chat

Vous pouvez aimer votre chat, et avoir l’impression légitime qu’il ne vous le rend pas… Par exemple, dès que vous le prenez dans vos bras, il devient nerveux, cherche à s’échapper, et n’hésite pas à griffer. Savez-
vous qu’il n’y a pas trente-six façons de prendre un chat, mais une seule ?

Prenez-le doucement d’une main derrière les pattes de devant, et de l’autre, soutenez les pattes postérieures. Ainsi, vous le portez en position presque assise, sans l’étouffer ni lui faire mal. Certains chats
aiment s’appuyer sur l’épaule de leur maître : bien soutenus par l’avant-bras sous l’arrière-train, ils peuvent gentiment se frotter la tête sur la joue ou le menton ami, et gratifient souvent le porteur d’un aimable ronron.  Les mauvaises langues disent qu’en ronronnant, le chat se fait plaisir, et se fiche éperdument de son maître. Peut-être, mais le bien-être ressenti crée le phénomène, et un chat ne ronronne que lorsqu’il est heureux.

On peut également porter un chat en le posant sur l’avant-bras, et en lui soutenant le devant avec la main. Quoi qu’il en soit, il ne faut jamais soulever un chat adulte brutalement, et ne pas porter l’animal (jeune ou vieux) par les pattes de devant, en le faisant pendre de tout son poids ! Que diriez-vous si un géant vous transportait ainsi ?  On peut tenir son chat sur l’avant-bras, couché sur le dos, mais pas long-
temps : l’animal n’apprécie cette position (qui permet de lui chatouiller le ventre…) que peu de temps.

Les chatouilles ne tardent pas à se transformer en bagarre !

Apprenez donc à porter votre chat, en l’observant : il vous montrera vite la position qu’il préfère. Surtout, apprenez à vos enfants qu’un chat n’est pas un sac qu’on transporte n’importe comment, avant que le
félin ne s’en charge (de façon expéditive !).

5 mois ago

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *