Les maladies du chien

Nous ne citerons ici que quelques maladies parmi les plus courantes. II est évident que tous les conseils d’hygiène que nous venons de donner sont autant de moyens de prévention de la maladie. Il faut encore y ajouter quelques règles.

La prévention des maladies

Vermifuger le chiot

Faire vacciner chaque année le chiot contre la maladie de Carré, l’hépatite virale et les leptospiroses. Ceci jusqu’à l’âge de 12 ans, car les séquelles nerveuses sont fréquentes chez des chiens âgés qui n’ont pas été vaccinés dans le jeune âge.

Surveiller la régularité des selles du chien et, au besoin, lui administrer un léger purgatif.

Observer soigneusement votre animal et prendre toujours au sérieux les signes alarmants tels que : abattement ou nervosité excessive ; inappétence ; fièvre ; écoulements purulents au niveau des yeux, des narines ou de la vulve ; toux, diarrhées

Ne pas hésiter à prendre souvent la température ; cette opération s’effectue par voie anale avec un thermomètre normal. La température ne doit ni dépasser ni être inférieure à 38°C ou 38,5.

Enfin, ne jamais hésiter à consulter le vétérinaire, même inutilement.

Si vous allez à l’étranger, pensez à la vaccination annuelle contre la rage. Elle est exigée aux frontières.

Les principales maladies du chien

Les troubles gastro-intestinaux

Le chien est abattu ; il a toujours soif mais dédaigne toute nourriture ; son haleine est parfois fétide. II peut y avoir vomissements, diarrhée, et parfois des poussées de fièvre. En pareil cas, il faut mettre le chien à la diète et ne lui servir que du bouillon de légumes. En cas de diarrhée on peut lui administrer du bismuth. Si les troubles n’ont pas disparu au bout de deux jours, conduisez-le chez le vétérinaire. Si les vomissements sont incoercifs et si vous voyez apparaître du sang dans les selles liquides, il peut s’agir de « typhus », accourez chez le vétérinaire, aussi vite que possible.

Les maladies de peau

L’eczéma

Les crises d’eczéma sont souvent dues à une mauvaise alimentation (ex. : trop de sucre) et au manque d’exercice. La peau est enflammée et le chien se gratte. L’eczéma humide (forme aiguë) : des petits points rouges apparaissent, puis de larges plaques qui vont bientôt suinter et exhaler une très mauvaise odeur.Il faut faire faire une injection désensibilisante et mettre de la poudre spéciale.

L’eczéma sec (forme chronique) : dans ce cas, la peau devient très sèche, voire écailleuse, et le poil ne repousse pas. Il faut voir l’homme de l’art qui veillera à arrêter les démangeaisons.

La gale

Certains symptômes de la gale sont semblables à ceux de l’eczéma. L’animal se gratte et on remarque des plaques rouges et des pustules très prurigineuses sur le corps et en arrière des membres postérieurs. Le vétérinaire doit inter- venir d’autant plus rapidement que la gale est contagieuse. En trois mois, une femelle de sarcopte donne 1 500 000 descendants actifs et dévorants…

Les tumeurs

Ce sont des masses plus ou moins grosses qui se développent dans divers organes du corps. Lors du brossage, il faut palper le corps du chien. Il importe aussi de tâter régulièrement les mamelles de la chienne. Si l’on découvre une tumeur, mieux vaut faire rapidement procéder à l’excision sous anesthésie générale et s’assurer qu’elle n’est pas cancéreuse et par conséquent maligne.

La maladie de Carré et l’hépatite contagieuse

C’est la plus redoutable de toutes les maladies à virus. Aussi, insistons-nous sur le fait que la vaccination est absolument indispensable. Les symptômes sont extrêmement divers selon les diverses formes que prend « la maladie » : inappétence ; forte fièvre ; fatigue générale et abattement ; formation de petites pustules sous le ventre ; vomissements ; diarrhée, voire hémorragies ; rhume ; difficultés respiratoires ; convulsions nerveuses ; vertiges ; début de paralysie… Si vous constatez l’un de ces symptômes, n’hésitez en aucun cas à consulter de toute urgence le vétérinaire.

La piroplasmose ou fièvre des tiques

Les ixodes dont le rostre pénètre dans la peau sont porteurs de ce parasite microscopique qui fait éclater les globules rouges et provoque bientôt l’apparition d’une urine rouge foncé, couleur porto, accompagnée de fièvre (40°) et d’une grande tristesse. Seules des injections spécifiques effectuées d’urgence par votre vétérinaire peuvent sauver votre chien de la jaunisse et souvent de la mort.

L’éclampsie

Les crises nerveuses sont dues à une baisse du taux de calcium dans le sang. Elles sont dangereuses, voire mortelles. La femelle gestante y est particulièrement sujette. Elle tombe, halète, et semble paralysée et atterrée : accourir chez le vétérinaire qui injectera du calcium dans la veine. On pourra prévenir ces crises en administrant du calcium sous forme d’ampoules buvables, ou de granulés, et ceci très régulièrement pendant tout le temps de la grossesse.

Blessures et fractures

Les blessures

Si la plaie n’est pas profonde, il suffira de bien couper les poils alentour, de désinfecter puis d’appliquer un coton ou une compresse maintenu par une bande.

Si la plaie est profonde, il faut évidemment se rendre chez le vétérinaire qui mettra des points de suture. En attendant, il faudra stopper une éventuelle hémorragie en appliquant un pansement compressif ou en fixant un garrot.

Les fractures

Quelle que soit la nature de la fracture, le vétérinaire devra intervenir. En l’attendant, vous pouvez disposer des attelles soit deux planches ou deux bouts de bois bien droits maintenus le long du membre blessé de façon à l’immobiliser en attendant le praticien.

4 semaines ago

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *