Le chien en voiture

De nombreux chiens aiment voyager en voiture. Si ce n’est pas le cas du vôtre, il est probable que son premier déplacement dans ce mode de locomotion s’est mal passé et il faut alors regagner la confiance du chien avec ménagement. La façon de conduire a une incidence sur le bien-être du chien en voiture.

Ainsi, il faut éviter les départs sur les chapeaux de roue, la vitesse excessive et les freinages brutaux, qui peuvent dégoûter définitivement votre compagnon à quatre pattes de ce mode de transport.

La place qu’il occupe dans la voiture joue également un rôle pour son bien-être. Le coffre est exclu ! Pour un chien moyen ou gros, le hayon, équipé d’une grille pour le séparer des places assises, est l’emplacement
approprié. Les chiens plus petits peuvent s’installer aux pieds des sièges même si cela les prive du paysage. La place habituelle du chien doit être
déterminée au cas par cas. Le principal est que le chien ne puisse jamais venir perturber le conducteur. Imaginons ce qui pourrait se passer si le chien touchait le volant à grande vitesse ou qu’il bougeait le levier de vitesse

Même si cela paraît amusant, durant le trajet, il ne faut pas laisser le chien passer la tête par la fenêtre. Cela peut rapidement provoquer une conjonctivite.

Seul dans la voiture ?

Il est absolument déconseillé de laisser le chien seul dans une voiture où il ne peut pas se mouvoir normalement. Il n’a, en général, pas d’eau et n’a de l’air que si on laisse la fenêtre entrouverte. La pire situation qu’il peut connaître est de rester dans la voiture par des températures extrêmes, qu’elles soient élevées ou basses. Même si la voiture est à l’ombre, la protection n’est pas garantie car le soleil « tourne ». En hiver, le chien peut avoir rapidement froid.

3 semaines ago

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *