La mise bas de la chienne à la maison

La durée de gestation d’une chienne est d’environ 60 jours. La naissance peut intervenir, sans qu’il y ait rien à craindre pour la mère ou pour les petits, dès le 58e jour ou vers le 62ème ou 63ème jour.

On aura pris soin de doubler la ration alimentaire de la mère pendant toute la durée du deuxième mois de gestation car ses besoins énergétiques sont deux fois plus importants. De même, à l’approche du terme, une couche aura été préparée à l’abri du bruit et de l’agitation. Une simple caisse rembourrée de chiffons ou de vieux journaux fera très bien l’affaire.

Quand la chienne commence à donner des signes d’agitation, se levant, se recouchant, se léchant l’arrière-train, respirant avec effort, le travail a commencé. En prenant la température de la jeune maman, on peut constater qu’elle est tombée au-dessous de la normale.

Comme chez tous les mammifères, le processus est le suivant : douleurs, contractions de plus en plus rapprochées provoquant l’expulsion du premier chiot nouveau-né, tête la première.

D’un coup de dents, la mère coupe le cordon ombilical qui relie le fœtus au placenta. Vous pouvez le faire vous-même à l’aide d’une paire de ciseaux, non sans avoir ligaturé le cordon en amont.

A sa naissance, le petit est entouré d’une poche translucide. L’expulsion du placenta suit immédiatement la venue au monde du bébé. Il est aussitôt mangé par la mère. Cet acte naturel est très favorable à la montée du lait. L’enveloppe couvrant le chiot est également consommée par la mère, pour lui permettre de respirer. Si elle négligeait cette précaution, il faudrait procéder sur-le-champ à l’élimination de cette membrane dans laquelle le nouveau-né risque de mourir étouffé par les liquides fœtaux.

Si le petit est inanimé, on peut essayer de le ranimer en pratiquant le bouche-à-bouche et en appuyant rythmiquement sur le thorax. Dans certains cas critiques, l’emploi d’un réanimateur est nécessaire. Faible ou fragile, un milieu chaud et suroxygéné lui permettra de reprendre des forces.

Il est indispensable que les petits absorbent le premier lait de leur mère, ou colostrum. Il a d’inestimables propriétés purgatives et favorise l’évacuation du meconium, premières selles du nourrisson.

Les complications

Il arrive que les contractions ne se fassent pas. Mère et enfants sont alors en danger de mort.

Il se peut, d’autre part, que le fœtus soit trop gros pour les capacités physiques de la mère. Ceci se produit fréquemment chez les Pékinois, les Bouledogues, les Griffons ou les Terriers qui ont une tête trop grosse en proportion du corps de leur mère.

D’autres fois, un cal consécutif à une fracture du bassin ou tout simplement une constipation tenace suffisent à provoquer de graves complications. Ce sont surtout les femelles de petites races qui en sont les victimes (Yorkshire ou Chihuahua, par exemple).

Il convient donc, à la moindre alerte ou moindre comportement un tant soit peu anormal, de faire sans tarder appel au vétérinaire. Il saura délivrer la parturiente dans les meilleures conditions allant même, si nécessaire, jusqu’à pratiquer une césarienne.

2 semaines ago

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *