Gare aux maladies chez le chat

Pour parer aux dangers les plus redoutables, vous aurez fait vacciner le chaton au plus vite. Voici la liste des maladies les plus graves, susceptibles d’être contractées par l’animal. Elles sont présentées par ordre décroissant de fréquence. La température normale est de 38°5.

La panleucopénie

Appelée typhus, elle est d’origine virale, et entraîne une mort rapide sans vaccination. Un chaton âgé de 2 à 3 mois meurt en 24 ou 48 heures.

Le coryza

D’origine virale, très grave maladie à deux formes. Au début, le chat éternue sans arrêt, et les yeux rougis larmoient. La fièvre apparaît. Cette forme guérit en 8 à 15 jours.

La deuxième forme présente des symptômes identiques, puis il y a prostration, déshydratation, anorexie, ulcérations intra-buccales, mauvaise haleine. Viennent le coma et la mort. Consultez dès l’apparition des premiers symptômes.

La leucémie

Cancer du sang d’origine virale. Cause de grande mortalité, c’est une des plus graves maladies du chat. Comme pour nombre de cancers, si le diagnostic est assez précis, la thérapeutique est encore inefficace : mort certaine.

La péritonite féline infectieuse

Maladie contagieuse entre félins, d’origine virale. D’évolution lente, elle provoque une fièvre de plus de 39°5, avec des rémissions. L’abdomen très distendu est signe d’incurabilité. Il n’y a ni vaccin, ni traitement. Mort certaine.

La rage

Bien qu’elle ne soit plus présente en France, une seule chose à faire : faites vacciner votre chat.

Les cancers

Cancers du poumon (non, le chat ne fume pas, mais vous, peut-être ! Il inhale votre fumée…), du foie, de l’intestin et des mamelles : ce sont les plus fréquents. Chimiothérapie et radiothérapie ne sont pas pratiquées, car le chat ne supporterait pas les nombreuses anesthésies obligatoires. On pratique donc la chirurgie, et la survie est très aléatoire…

La tuberculose

Elle vient de l’homme. Très grave, elle provoque la mort, et elle est très contagieuse. Si bien qu’un animal atteint est obligatoirement euthanasié par le vétérinaire. C’est donc la mort, dans tous les cas. Ces maladies sont les plus redoutables, et provoquent toutes la mort.

Certaines se soignent préventivement, d’autres par traitement. Dans tous les cas, il faut consulter au plus vite le vétérinaire. Il est bon de surveiller régulièrement l’état de l’animal. Si vous pratiquez l’examen hebdomadaire, il a peu de risques d’être en mauvaise santé, surtout s’il ne sort pas.  D’une façon générale, si votre chat perd son appétit, ou au contraire devient boulimique (vous le verrez vite !), s’il a des problèmes
urinaires et des diarrhées fréquentes (surtout s’il ne boit pas de lait), si son poil ternit et tombe, si son museau est chaud et sec, alertez le vétérinaire. Il vaut mieux consulter pour rien, que trop tard… ! Et si vous avez un petit budget, parlez avec votre vétérinaire de l’éventualité de prendre une mutuelle pour animaux et voyez avec lui s’il peut étaler les paiements.

Un ventre ne doit jamais être distendu. D’autre part, si le chat a un cœur plutôt solide, il est fragile des bronches : évitez les courants d’air.

4 mois ago

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *