Des gestes simples pour soigner votre chat

Si votre chat est malade ou blessé, il a besoin de vos soins attentifs.

Il vous suffit d’apprendre quelques gestes simples pour le soigner efficacement, lui administrer une pilule, lui faire prendre un liquide (vous risquez de rire beaucoup, mais certainement pas le chat !), prendre sa température, voire lui faire une piqûre.

Quand votre médecin vous prescrit un médicament au goût infâme, vous faites contre mauvaise fortune bon cœur, et vous l’avalez en maudissant la terre entière. Maintenant, allez dire à minet que l’horrible potion amère que vous lui proposez va lui faire du bien… il se moquera carrément de vous (en langue chat) ! Vous pouvez vous en tirer en mélangeant le méchant sirop à l’excellent repas que vous avez préparé : l’animal s’y laissera prendre neuf fois sur dix. Reste la dixième…

Si vous avez une âme de tortionnaire, vous pouvez lui laisser son repas ainsi, en sachant que tôt ou tard, poussé par la faim… A ce jeu, vous risquez d’émousser sérieusement l’amitié qui vous lie, et la confiance qu’il a en vous ! L’idéal est d’utiliser une seringue (sans aiguille !) que vous remplissez de breuvage. En tenant fermement l’animal, vous lui ouvrez la bouche (en passant le pouce dans un coin), et lui injectez le médicament dans la gorge : il est obligé de déglutir, si vous lui refermez la bouche aussitôt (tenez-la fermée). On procédera de la sorte pour administrer une pilule, sans aucun problème.

Voici maintenant un « truc », qui donne de bons résultats. Vous utiliserez un geste naturel du chat, et aurez la satisfaction d’être plus malins que lui. Trempez-lui une patte antérieure dans la potion : elle sera consciencieusement léchée ! Vous risquez seulement d’avoir à recommencer l’opération plusieurs fois si le volume de liquide est important et, un chat n’aimant pas particulièrement qu’on se paye sa tête, vous allez passer votre temps à lui courir après pour l’attraper… Ce « truc » marche bien s’il s’agit de ne donner que quelques gouttes qu’on dépose sur la patte (du sirop, par exemple).

Cela dit, ne vous effrayez pas outre mesure : les animaux en général, et les chats en particulier, sentent très bien qu’ils sont malades. Ils se rendent compte que vous les soignez, et se laissent faire la plupart du
temps de bonne grâce. Les choses se compliquent quand ils vont mieux, et que le traitement continue… A vous de faire montre de patience et de douceur (n’oubliez pas qu’on vous aime).

Mais au fond, pourquoi les laboratoires fabriquent-ils des médicaments au goût répulsif ? Pourquoi ne fait-on pas des potions pour chat à goût de menthe, de lavande ou d’œillet, d’asperge ou… d’eau croupie ? Ce sont autant de parfums devant lesquels n’importe quel chat normalement constitué se pâme…

5 mois ago

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *